Archive

Posts Tagged ‘travelling in Argentina’

15th December 2013

15 December, 2013 Leave a comment

We have finally finished creating our video from the world trip.

We have cramped 23 countries in 11 months into a 4 mins video.

Hope you enjoy it.

http://vimeo.com/m/81924102

18th April- Julie goes Paragliding in Mendoza Argentina

23 April, 2012 Leave a comment

Mendoza is famous for its winery but also one of the reasons why tourists not just foreigners but locals as well is for its activities such as White water rafting, trekking, paragliding etc.

We wanted to do rafting but the water levels are very low so it wouldn’t be that much fun. Julie wanted to do paragling but that’s not for me so she booked her trip through Hostel Suites and paid $360 ARS (£60). The person that will be doing the tandem dive with her came and picked us up in his truck, picked two more up people and off we went to the top of a hill/mountain (800m).

20120422-203934.jpg

The climb to the top was quite scary as the road was not paved, resembles video clips of what we have seen of the death road in Bolivia (we will be cycling on the death road in Bolivia in 10 days time). At one point we could see and feel stones and gravel shift underneath our car and it was hard to breathe.

It was a perfect day for paragliding as the sky was blue and not that windy but saying that when Julie was about to glide, the chute/wing kept pulling the two of them back which dragged Julie on the floor and gave her a bruise on the side of her legs.

20120422-204019.jpg

They eventually run off the top of the mountain and they were gliding. During the glide, Julie was was asked if she wanted to do tricks, which she obliged and I could hear her from where I stood. She was shouting wooooooh hoooooo, sounded like she was having fun.

20120422-204105.jpg

When she landed Julie said she was absolutely petrified, not even at lift off but during it was very scary for her. He seemed very happy and had the biggest smile on her face, I was very proud of her. Also one of the reasons why I had come with her was to see if I could do it and if so I will try tomorrow but she claims I couldn’t do it as it was scary. I don’t think I could have done it but really want to do it.

We went back to hostel afterwards, cooked some food with a bottle of Malbec which went down very very well. It was Julie’s day an she was very impressive.

20120422-204202.jpg

The English guy we were sharing room with came in at 10pm absolutely off his head and bumping into everything including out bunk bed. We could also hear him puke and think he also fell in the bathroom. After that little bit of theatre he showed us his vocal ranges in snoring. Why can’t we be lucky with dorm mates. It’s a dorm for 4 people and there were only three of us but the one person had to snore.

20120422-203915.jpg

Julie and I stayed in the communal room until midnight when Julie said she will go back into room and try and get some shut eye whilst I stayed behind.

En français:

On dort plutôt bien jusqu’à 8h quand celui qui partage notre chambre se met à ronfler.

20120422-203944.jpg

Après le petit déjeuner, on va voir la fille qui s’occupe d es activités pour voir ce qu’on peut faire. Elle nous propose, randonnée, cheval, parapente, parachute, rafting etc…
On ne sait pas trop quoi faire et comme il est plus de 9h, on doit prendre une décision rapidement pour réserver notre place.
Je décide sur un coup de tête de faire du parapente, une première! Et une folie!
Kwasi lui sera accompagnateur seulement car il a trop le vertige. Il verra aujourd’hui si ça lui semble faisable et si oui il le fera demain.

Pour le déjeuner, on passe chez notre pote Carrefour et à 15h, je suis prête et on attend que la compagnie de parapente viennent nous chercher.

20120422-204042.jpg

Un jeune vient nous chercher dans son pick-up et on va récupérer deux autres personnes.
Vingt minutes plus tard on arrive à une sorte de base avec une piste d’atterrissage.
Quand je demande si c’est la qu’on atterrira ils nous répondent que ça dépendra de la météo.

Deux autres filles nous rejoignent et quand tout le monde est la ils nous disent que les premiers arrivés (nous) sont les premiers a voler.

On monte dans le même pick-up, cette fois chargés de trois parapente et de deux monsieurs en plus.
On doit monter tout en haut de Cerro Arco et pour y aller la route est très mauvaise, très petite, très en pente, très serrée bref j’ai déjà peur dans la voiture!

20120422-204130.jpg

Ensuite, on ne perd pas de temps, le jeune qui est venu nous chercher et celui qui a conduit sur la dangereuse route préparent le matériel. Des que c’est prêt, je suis appelée et harnachée puis le jeune, celui qui va quatre avec moi me donne quelques consignes: quand je dis marche, tu marches et quand je dis cours, tu cours. Ça n’a pas l’air très compliqué jusqu’à présent.

Ensuite, il me dit de ne pas m’asseoir quand je sens la voile nous tirer, ok. Sauf que quand il me dit de marcher moi je vais droit devant et lui il recule ce qui fait que je tombe comme un sac de patates! Ça commence bien…

20120422-204224.jpg

Trente secondes, on est dans les airs. Le décollage n’est pas impressionnant c’est quand on réalise qu’on vole que ça fait bizarre.
J’ai tremble comme une feuille pendant tout le vol. J’ai quand même réussi à prendre quelques photos.

Après 10 minutes de vol au dessus de la colline, le pilote me demande si je veux faire des pirouettes. Au fond de moi j’en avais pas du tout envie mais je me suis dit tant qu’à être la autant en profiter. Du coup, je lui dit oui et voilà qu’on commence une série de wingovers, en gros on faisait des signes “infini” dans le ciel. Ça donne les mêmes sensations que les montagnes russes, les rails en moins!

20120422-204614.jpg

Après ça, on passe de l’autre côté de la colline et on commence l’approche pour l’atterrissage. On va atterrir au même endroit duquel on a décollé.
L’atterrissage se passe sans heurt.

Après le vol, on attend que les autres partent puis on redescend avant d’être reconduits à notre auberge à Mendoza.

On retourne au supermarché pour le dîner et on organise notre journée de demain: visite des vignobles à vélo avec Loes et Ruben (rencontres à Puerto Madryn).

15th April – The 7 stunning lakes of the Rio Negro region

16 April, 2012 Leave a comment

What a day today it has been, very tiring even though we had not been doing any exercise. Northern Patagonia in Argentina including Bariloche is known as The Lake District, it has pristine rivers, glacial lakes amongst alpine forests and we are going to attempt to drive and see them.

Ruben & Loes (friends from Holland), Julie and myself hired a car for the whole day to do a tour of the 7 lakes of Rio Negro. Cost of car between us was $290 ARS and normally if you did a tour with an agency that would cost $250 ARS per person. Definitely saving money here.

20120416-141652.jpg

Our designated drivers for the 400km round trip journey were Ruben and Julie. We didn’t have a good start as Ruben the first driver drove the wrong way on the city streets and the look we got from this man who couldn’t believe his eyes was very funny. We laughed so much and got even more scared. Felt like a proper road trip.

We missed a turning 2km outside town and had to turn around again to go the right the direction.

20120416-141622.jpg

We chatted all the way, stopping at some of the most beautiful lakes we have ever witnessed. The water were clear as crystal and inviting for a dip but it would be very cold. There were signs for Miradors (view points) and we stopped at each one and took photos.

65km of part of the circuit was unpaved so made the trip a little bit longer but was ok. Had lunch at a really nice spot but had to be careful of the eagles perched on trees trying to poop on our heads.

20120416-141641.jpg

Parque Nacional Lanin is the northern most national park in the Patagonia region sitting on the Chilean border. Driving through this mountain clad park was delightful with autumn changing the colours of majority of the trees. The word colourful does not do it justice.

We went through pretty villages like Villa La Angostura and made a stop at San Martin de los Andes for a coffee break.

20120416-141737.jpg

Once we left San Martin de Los Andes heading towards sleepy town of Junin de los Andes (self proclaimed trout capital of Argentina), the landscape changed from alpine trees to more or less a desert scenery. The sun was out, blue skies and the yellow poplar trees standing out against the blue skies. Sensational.

Stopped a few times to take photos and finally got back to Bariloche around 8pm, just in time to hand over keys to car company. Julie did well parking the car as the steering was not power steering.

20120416-141711.jpg

All four of us went back to El Boliche de Alberto for dinner again as a treat and really enjoyed the meat again. Julie and I said goodbye to Ruben and Loes as we leave for Mendoza tomorrow and they will do Circuito Chico bike tour tomorrow.

En français:

On est réveillés assez tôt à cause du ronfleur dans notre dortoir donc on est plus que prêt quand il est l’heure de partir rejoindre Ruben et Loes pour notre road trip.

On se rend chez Correntos, un leur de voiture et on nous donne une horrible Chevrolet, genre Renault 19, avec kilomètres et conducteurs illimités pour 290 pesos (37,30€), bien moins cher que de réserver un tour en minibus avec des inconnus!

20120416-141701.jpg

C’est Ruben qui commence à conduire pour sortir de Bariloche.

On rejoint la RN 231 en direction de Villa Angostura puis on bifurque sur la RN 234 jusqu’à San Martin de los Andes. Et enfin on va jusqu’à Junin de los Andes et de la on attrape la Ruta 40, décidément cette route nous poursuit.

Plusieurs fois sur la route on s’arrête pour profiter des points de vue. Les couleurs sont magnifiques à cette époque de l’année, les feuilles des arbres sont rouges, vertes, jaunes, oranges…

20120416-141627.jpg

Quand c’est à mon tour de conduire, je me tape les seuls kilomètres de route qui ne sont pas en bitume, pendant 65 kilomètres, génial! Ça fait un bien fou quand on revient sur le goudron.

20120416-141647.jpg

On fait une pause pique-nique au bord d’un des lacs mais il fait plutôt froid dans le coin à lors on ne tarde pas. On échange encore de conducteur. Ruben conduit jusqu’à San Martin de los Andes, on y fait une pause café, capuccino, panqueque avant de reprendre la route.

20120416-141723.jpg

C’est moi qui finit la route jusqu’à Bariloche et quand on arrive j’ai la chance de devoir un créneau serré avec une voiture dans direction assistée, le bonheur. On arrive pile à l’heure pour rendre la voiture. Au total, on aura fait 407 kilomètres.

Après ça, rien de tel qu’un bon repas et quel meilleur endroit que El Boliche de Alberto, eh oui, on y sera allé trois soirs de suite mais quand on aime on ne compte. On commande exactement la même chose, pas très original on sait.

20120416-141657.jpg

À la fin on dit au revoir au hollandais qui restent un jour de plus ici mais on se retrouvera à Mendoza.

14th April – John Wayne and his merry men horse back riding in Bariloche

16 April, 2012 Leave a comment

One of the things that Julie loves and enjoy doing is being on a back of a horse. She has been searching for horse riding tours since we arrived in the Patagonian region but she particularly wants a tour that would let her gallop all over the place.

We booked a horse riding tour which lasted two hours. It’s our third time on a horse in Argentina or on our trip and my 4th time on a horse. On our arrival at the estancia we were fed lunch which was meat after meat after meat with red wine, I wasn’t complaining.

20120416-135748.jpg

The tour was booked through our hostel with an estancia called Los Boqueanos for $270 ARS per person which included lunch and hot chocolate after the ride.

The horse that was chosen for me was a naughty white big horse called Grandote, who didn’t like anyone around him and Julie’s horse Caramello didn’t want anyone behind him, it would kick if another horse stood behind.

20120416-135728.jpg

The tour took us through the woods, grasslands and crossing brooks. At one point I wasn’t expecting it and the Gauchette (Mariella) made us trot, it was my first time ever and I have to say my crown jewels were not pleased but very exciting though as I always wanted to do. We trotted a few times after that. Julie said I almost galloped but I know Julie did gallop. She intentionally made sure her horse will fall behind and she would have to gallop to catch up. The smile on her face was priceless.

The end of the tour, we rode past the lake where we made our horses drink and took them back to our stable. It was a great experience and now if I played polo again, I would be able to trot.

20120416-135716.jpg

In the evening Julie and I met up with Ruben and Loes for dinner at El Boliche de Alberto. They are our Dutch friends we’ve been more or less travelling with over past 3 weeks and had arrived in Bariloche last night.

We had the amazing steak, wine, chips and mixed salad for $75 ARS (£9). I’m not talking about a cheap meal here, el Boliche de Alberto is the best steak place in Bariloche. Everyone must try it.
We agreed over dinner that the four of us will meet at 8:45am tomorrow and rent a car do the 7 lakes tour.

En français:

Le but d’une visite à Bariloche c’est de faire de sports un peu extrêmes genre ski, parapente, kayak et notamment rafting. On voulait en faire mais la niveau de l’eau n’était pas suffisant pour se faire plaisir dans les rapides.

Du coup au grand dam de Kwasi et à mon grand plaisir, on a décidé de change de discipline et de partir faire du cheval dans la campagne environnante.

Le départ n’était qu’à 12h30 donc on a passe la mâtiné à glander dans la salle commune. Trois autres personnes de l’auberge de jeunesse sont inscrits pour l’excursion, on n’en aime pas deux d’entres eux…

20120416-135954.jpg

À 12h30 donc un monsieur vient nous chercher et on rejoint deux personnes dans un van qui nous conduit dans une superbe maison en bois et pierres au bord du lac Guiterrez.

La, on commence l’excursion par un déjeuner gaucho: empanadas en entrée, un peu de toutes les parties du bœuf grillées avec de la salade et en dessert, une panqueque (si si c’a s’écrit comme ça en Argentine…) avec dulce de leche, le tout arrosé de vin rouge évidemment.

Après le repas, place à la balade de deux heures. Mariela, notre guide gauchette, nous guide au paddock et distribue les chevaux selon les niveaux, le mien est alezan et il s’appelle Caramelo, étonnant hein?

20120416-135857.jpg

Contrairement aux chevaux argentins sur lesquels on a joué au polo à San Andres De Giles, ceux-la sont bien plus costauds.

Je décide de me mettre à la fin de la file comme ça j’aurai le loisir d’arrêter mon Caramelo histoire de pouvoir rattraper de temps en temps au galop. Et il n’aimait pas du tout être sépare de ses copains donc il rattrapait la file aussi vite que possible.

Pendant la balade, Mariela nous a fait marche trotter et galoper. le cheval de Kwasi, Grandote devait être feignant car il n’a fait que trotter. On a traversé des forêts, des champs remplis de vaches, des rivières et le lac Guiterrez.
Moi qui pensait être déçue, je me suis bien amusée.

Quand on revient deux heures plus tard, on a droit à chocolat chaud et browniens, sympa!

20120416-135826.jpg

En revenant à l’auberge à Bariloche on a des nouvelles de Ruben et Loes (nos potes hollandais rencontres à Puerto Madryn, croisés à Ushuaia, Puerto Natales), ils sont à Bariloche et proposent qu’on se voit ce soir.

On connaît justement un très bon endort ou dîner: El Boliche de Alberto. Oui on sait on y était hier mais c’est tellement bon et pas cher (11 euros par personne tout compris).

On se retrouve donc la bas et on passe une très bonne soirée. On décide même de louer une voiture tous ensemble pour faire la Ruta de los Siete Lagos, la route des 7 lacs.

22nd March – Playing Polo in Gaucho country San Antonio de Areco

23 March, 2012 Leave a comment

Happy Birthday Marie!

What a wonderful bed, sleep and no one to share the room with. Julie and I really enjoyed having our own space. Opened the window to our room which overlooks the lush green that had a bit of water on it from the morning dew.

20120323-101138.jpg

After stuffing our faces at breakfast we got prepared for our polo lesson in the morning. I was a bit excited but yet nervous as I only jumped on a horse for the second time yesterday and now they expect me to control the horse with my left hand and then hold the mallet and hit a ball with the right hand. All I could picture was the horse bolting it and will not be able to control it.

Marcos the owner of the farm, horses and the house where we are staying in used to be a professional polo player. Before moving back to Argentina he lived in Spain so played polo in Europe.

20120323-101159.jpg

As our teacher for the day, I have to say he threw me and Julie in the deep end and asked us to survive. Julie could trot so that was ok but with me I was out of my depth as I didn’t know what to do but after 10 mins of telling us how I hold a mallet and hit the ball I got the hang of it. The only problem I had was I couldn’t trot, didn’t know how or what button to press. Julie ha the speed but found it difficult to hit the ball so a combination of our strengths we would have been awesome.

20120323-101221.jpg

Spent about an hour or so hitting the ball and controlling the horses then Julie was called to play a little game of two vs two. Julie did very well and scored three goals. She was smiling throughout the whole morning, it was a truly excellent morning and enjoyed every single moment. I think I might take up horse rising when I get back.

20120323-101300.jpg

Had a BBQ lunch afterwards, we were given meat after meat after meat, I just couldn’t say no. It was then time to leave so we said our goodbyes to the American family and then were dropped at the bus station.

20120323-101325.jpg

San Antonio de Areco is a beautiful town, Julie and I have fallen in love with it and wouldn’t mind living here. So we have Luang Prabang (Laos), Singapore, Ubud (Bali) and now this town a places we would love to live in.

20120323-101337.jpg

The journey was slow due to an accident on the motorway but finally got in around 8pm and bought our ticket to Puerto Madryn.

En français:

Avec une chambre pareille on n’a pas envie d’en sortir mais comme c’est notre 200eme jour de voyage et le petit déjeuner est servi à 8h30, on se leve a 8h25 pour ensuite se rendre dehors pour un p’ti déj avec vue sur la pampa argentine. On nous sert des medialunas (leur version du croissant), des petits pains frais et chauds, des fruits, des jus etc…. Moi qui suis une fan des petits déjeuners, je me suis régalée!

20120323-101149.jpg

Carlos vient nous voir pour nous dire qu’on jouera au polo vers 11h car la pelouse est trop mouillée pour le moment. On retourne à la chambre pour se préparer.

Et à 11h, on est au rendez-vous. Je n’ai jamais joué au polo de ma vie, mais je fais du cheval et j’ai déjà joué au croquet donc ça devrait pas être bien compliqué….

20120323-101205.jpg

Grosse erreur, c’est super dur! Carlos nous donne un cheval et un maillet chacun et les deux américaines qui jouent une fois par semaine dans leur club du Rhode Island (bla bla bla…) partent faire du stick&ball, en gros, shooter dans la balle avec le maillet pendant qu’on nous montre comment se servir de l’engin.

Ensuite, il nous montre la position et comment faire un swing pour shooter la balle. Il faut penser à pleins de choses et j’ai du mal à suivre alors que le cheval est arrêté. Le pauvre
Kwasi doit en plus penser à comment rester sur le cheval quand on fera la même chose mais en bougeant.

20120323-101232.jpg

Ensuite, il nous donne une balle et nous dit d’aller au pas et de shooter, je rate toutes les premières balles!

Un peu plus tard, il me dit de galoper et il se met derrière moi en m’envoyant des balles pour que je puisse m’y mettre un peu plus sérieusement et hallelujah ça marche!

20120323-101246.jpg

Après un peu plus d’une heure d’entraînement ou stick & ball, Carlos organise un petit match, lui et moi contre les américaines! Je ne connais pas les règles, je tient un mallet pour la première fois de ma vie et je joue contre des joueurs habitués, ça promet.
Le début de la partie commence bien, j’arrive même à marquer trois buts. Mais à la fin, mon poignet ne veut même plus soulever le maillet et je rate toutes les balle que Carlos m’envoie. Au final, on perd mais c’était quand même super sympa.

Quand on descend de cheval, deux heures après, le déjeuner est prêt.

20120323-101316.jpg

Ils ont installe une table dans un autre coin du terrain et ils nous servent un festin, une parillada, un BBQ Argentina style. On nous apporte différentes pièces de viandes pendant une heure. C’est Kwasi qui est content.

On finit de déjeuner vers 15h et Silke vient nous voir pour nous proposer de nous ramener sur Antonio de Areco car elle doit aller chercher ses enfants à l’école, ça nous arrange bien!

20120323-101345.jpg

Sur le chemin du retour, on fait une petite pause dans le village et on découvre une petite place super sympa avec un café, dans lequel on se pose pour un verre.

Ensuite, on va la gare routière et on attend notre bus pour Buenos Aires. Je suis déçue de repartir si tôt, j’ai vraiment aime la vie de gaucho.

À 17h45, on est en route pour BA. On arrive à bon port vers 20h35 car il y avait un accident sur l’autoroute.

On s’achète des empanadas au poulet pour le dîner et on retrouve notre chère auberge de jeunesse de Buenos Aires. Demain on part pour la Patagonie!

16th March – Arriving at Foz do Iguazu and the going to Argentina

19 March, 2012 Leave a comment

Opened the curtain to the bus window to view sun rise. We have been on the bus now for 14hrs now, another 3hrs to go. Didn’t have one snorer on the bus but the Egyptian guy next to me on the other side of the aisle freaked me out a bit as he wanted to buy my iPod from me so it put Julie and I on red alert to secure bags.

20120319-093435.jpg

The bus finally dropped us off at the terminal but we made a mistake of dropping our bags in a locker at this station and cost us R$ 4 each even though we only stored it for 5 mins. The reason why we changed our mind is, at the site of the falls, they have lockers and that means we don’t have to come back all this way for our bags.

The idea we have is to visit the Brazillian side of Iguazu falls for 3hrs then cross the border to Argentina an stay a night there. In the morning we will do the Argentine side and then grab a night bus to Buenos Aires.

20120319-082559.jpg

We grabbed a green bus from the terminal and then stopped at TTU bus station and grabbed bus 120 heading towards the airport. This dropped us at the park. Lockers cost R$ 8 an don’t make the mistake of locking it and opening it again as you will have to pay another R$ 8.

Iguazu falls borders Argentina, Brazil and Paraguay. Sources say it’s similar to Victoria Falls in Africa but compared to Niagara Falls in Canada, Niagara is a ripple. It’s also a UNESCO World Natural Site. These waterfalls were amazing and it’s crazy when you see the amount if water that just pours and also how fast it falls. There are numerous rainbows that shows it’s head when doing the walk. We spent only 2 to 3 hrs here and then went on.

20120319-082651.jpg

We thought we had to go back to TTU with bus 120 but we were informed by an Aussie couple who overheard us that apparently there was a bus that would be arriving in 5mins and we can take it all the way to Argentina. If it’s true this will be the easiet border crossing ever.

Tru to his word it was. A luxury bus took us to the brazillian border, the driver collected our passports and then got it stamped for us, we then crossed the friendship bridge and at Argentinian customs, got off the bus, got passport stamped it took 3 mins and then we were on bus again heading to final destination. Very very easy.

20120319-082806.jpg

Found our hostel, we stayed in a Hosteling International one, checked in and went to buy our bus ticket to Buenos Airies tomorrow. Julie splurged a little bit and we are taking a bus with a bed, it has movies, wifi, food and given champagne. Amazing but costs quite a bit AR$ 653 (£95). We tasted their quarter tub of Dulce de Lece and good thing we only got one as it was big for three people.

In the evening we went out for dinner with Nobu our Japanese friend we met on the bus, he’s staying in the same hotsel as us.

En français:

On a plutôt bien dormi et on comate le temps d’arriver jusqu’à la gare routière de Foz do Iguaçu.

Notre but est d’aller voir les fameuses chutes d’Iguaçu, côté Brésil ce matin puis de passer la frontière avec l’Argentine dans l’après-midi.

20120319-082534.jpg

Pour ça, il faut qu’on se débarrassée nos sacs et donc c’est ce qu’on fait des qu’on voit le panneau ‘consigne’. Seulement après avoir demandé des informations on apprend qu’on ne prend pas le bus pour lArgentine à cette gare routière.

On va récupérer nos sacs et doit payer le prix fort même si les sacs ne sont restes que 2 minutes, grrrr!

Avec nos maisons portatives, on attrape le bus qui va en direction de la gare routière du centre-ville. Ensuite, on attrape le bus 120 qui va jusqu’au parc national. Plusieurs autres personnes qu’on avait avec nous dans le bus de Sao Paulo sont avec nous. On retrouve même deux allemands qui partageais notre dortoir lors de notre première nuit à Salvador!

20120319-082629.jpg

Une fois arrivés au parc, on achète des jetons pour utiliser les casiers. Seulement une fois le mien fermé, je réalise que j’ai oublié mon appareil photo donc je le rouvre et je me rends compte que je ne peux plus le fermer. Je retourne au guichet et j’explique ma situation et la, la vendeuse me dit que un jeton sert pour une fois, il fallait que je fasse attention avant de fermer. Alor que c’est elle qui m’a vendu mon jeton deux minutes plus tôt! Je refuse de payer et veux attacher mon sac à une table avec mon cadenas mais Kwasi refuse et va m’acheter un nouveau jeton, grrrr (encore)!

On achète nos billets (R$41.10 par personne) et on monte dans le bus.
10 minutes plus tard, on descend au niveau du sentier brésilien. De la, on accède à un point de vue qui donne un super panorama sur les chutes. En fait, les chutes en elles-mêmes sont sur le territoire argentin mais on les voit bien de face au Brésil.

20120319-082715.jpg

On passe deux heures environ dans le parc brésilien puis on récupère nos sacs. On pensait devoir retourner a la gare routière du centre pour attraper un bus pour Puerto Iguazy en Argentine mais en suivant d’autres touristes on a trouve un bus qui faisait la liaison entre les deux villes et le chauffeur aide même avec les formalités de douanes. Côté Brésil, il prend nos passeports et récupère le tampon de sortie. Côté Argentine, on doit sortir du bus avec nos sacs pour avoir le tampon d’entrée et aussi faire scanner nos sacs.

On arrive à la gare routière de Puerto Iguazu trente minutes plus tard et on réalise que Nobu, un japonais qui était à Sao Paulo avec nous va à la même auberge donc on marche ensemble.
On s’sintalle dans nos chambres puis Kwasi et moi allons en ville pour retirer des pesos et acheter nos billets de bus pour aller à Buenos Aires le lendemain.

Un ami de Kwasi nous a recommandé la compagnie Via Bariloche pour le trajet et on comprend pourquoi quand la vendeuse nous montre les options. On choisit le top du top avec fauteuil qui se couche entièrement, repas, snacks, boissons, TV, films, wifi! Bon on explose le budget avec 656 pesos par personne (115€) mais je voulais vraiment savoir ce que c’est que de voyager en first class. En avion je n’ai jamais eu ce plaisir alors!

20120319-082832.jpg

On rentre à l’auberge en passant par une boulangerie qui vend des pots de glace. On s’achète un quart de kilo de glace parfum dulche de leche. On se régale!

Ensuite, on fait un peu de lessive à la main histoire d’arriver propres dans la capitale Argentine.

Pour le dîner, je cuit le reste de pâtes mais ça ne fait pas assez alors on sort avec Nobu et on se pose en face de l’auberge dans un endroit qui fait barbecue. Je commande des frites et un œuf au plat histoire de complémenter mes pâtes. Kwasi lui commande tortilla avec chorizo. Les portions ici sont énormes et personne ne finit. Une américaine de Chicago nous rejoint à table car elle est seule.

On ne traîne pas ce soir car demain on a rendez-vous avec la gorge du diable.