Home > Mexico > 16th July – Chichen Itza, our 6th Wonder of the World

16th July – Chichen Itza, our 6th Wonder of the World

Chichen Itza is our 5th New World Wonder since we started our travels and our 6th New Wonder ever. We have one left which is Petra in Jordan.

20120723-175831.jpg

Woke up early and got to the gates of this world wonder at 8am (when the gates open) and i was the first person inside this archaeological site. To be honest it was a let down, the goose bumps dis not appear and didn’t feel amazed.

20120723-175938.jpg

It wasn’t as great as seeing Christ the Reedemer, Taj Mahal or the Colosseo. These three sites we felt like we were truly being entertained but Chichen Itza was like any other Mayan site we’ve visited.

20120723-180022.jpg

Chichen Itza is a UNESCO site and the second most visited Mayan site in Mexico with an estimate of 1.4 million visiting it every year. It was developed in the 8th and 9th Century by the Mayan people.

20120723-180044.jpg

The tour was interesting and the guide Willy was very nice also, he kept calling me Michael.

20120723-180102.jpg

We also visited other sites and then headed back to our hotel in Merida.

20120723-180112.jpg

En français:

Aujourd’hui c’est le grand jour, on visite Chichen Itza, THE site à visiter au Mexique.
On se lève super tôt pour essayer de voir un cenote sur la route, qui bien sur est ferme à 7h du matin… Et on attend avant 8h à la grille du site de Chichen Itza. En se débrouillant bien, on est les premiers a acheter nos billets et Kwasi sera même le premier visiteur.

20120723-180130.jpg

Avec tout ça, on arrive à trouver un guide pour nous révéler les mystères du site et des mayas.
En arrivant tôt, on a réussi à prendre des photos de la fameuse pyramide sans touristes.
Nous voilà face à notre 6ème nouvelle merveille du monde. Plus que Petra en Jordanie et on aura tout vu!

20120723-180150.jpg

Le site est bien entretenu et on peut voir plusieurs bâtiments de grande importance.
D’abord la pyramide qui est en fait un calendrier. Sur chaque face (il y en a 4) se trouve 91 marches, faites le calcul et ajouter un et qu’est ce que vous avez? Et ben oui 365 soit le nombre de jours dans une année.
En plus les mayas étaient si forts qu’ils ont orienter le bâtiment de telle façon que chaque 21 mars et 21 septembre le soleil se couche sur une arête de la pyramide et cela crée une illusion d’optique: un serpent descend en 45 minutes du haut de la pyramide pour féconder la terre.

20120723-180204.jpg

Plus loin, on visite le “jeu de balle”, un terrain pourque les meilleurs mayas s’affrontent en balançant une balle sans les bras et main pour toucher ou traverser (ça c’est un miracle si ça arrive…) un anneau de chaque côté du terrain. Des qu’un anneau est touché ou traverse le jeu s’arrête et l’équipe vainqueur à l’honneur de donner son capité en sacrifice. On va en effet lui couper la tête en offrande au dieu de la pluie, très important chez les mayas, qui étaient une société agricole.

On a eu la chance de voir aussi un site pour les sacrifices ou se trouve toujours la table ou l’on posait le cœur encore battant, une tombe, un marché, un observatoire astronomique, une ecole d’astronomie, un temple et même un peu plus loin un sauna!

20120723-180216.jpg

Les mayas étaient très bien organisés et chaque personne avait son rôle. Ah j’ai aussi oublié de dire qu’ils avaient certains codes esthétiques (en tout cas pour les membres de la famille royale…). Ils fassent en sorte que les enfants louchent dès le plus jeune âge (si si, même les dessins et statues louchent!) et on déformait aussi les crânes pour faire joli. Sympa, hein?

Après une bonne visite de deux heures en devançant la foule, on comprend mieux comment les mayas vivaient et on est encore une fois ravis de quitter le site plus que rempli. En plus, des vendeurs sont installés sur tous les chemins et vendent des souvenirs maya “made in China”, ça fait vraiment moche sur le site. Dehors je veux bien mais la…

Bing nous emmène ensuite à Izamal, une petite ville bien mignonne avec tous,ses.murs jaunes et ses artisans.
On déjeune au marché pour trois francs six sous, puis on fait quelques emplettes: des sacs à provisions façon grand-mère mexicaine puis boucles d’oreilles faites en cactus local.

20120723-180247.jpg

Plus tard, on roule jusqu’à la ville de Merida. On laisse Bing (et Kwasi) se reposer et on file en ville profiter de l’artisanat local.
La ville n’est vraiment pas terrible et se faufiler entre les gens qui attendent leur bus sur les touts petits trottoirs alors qu’il fait une chaleur à crever relève d’un sport de haut niveau.
Finalement on atteint notre but: un vendeur de hamac. Il y a tout un art à l’achat d’un hamac mexicain, il faut compter les fils, peser le tout et bien s’attarder sur le textile: cactus, coton ou nylon? Pour allier qualité, confort et prix, je choisis un hamac en coton avec les attaches en nylon. J’en prend deux: un nature et un coloré. On verra bien ce que j’en ferais une fois de retour en Europe…

20120723-180308.jpg

Au Mexique il est aussi possible d’acheter des panamas et comme on a laisser les nôtres dans un bus au Panama on décide de se faire plaisir et on en rachète, en plus ceux-là se plient, ce sera plus facile pour les voyages en bus.

De retour au B&B on se repose avec un coca bien frais au bord de la piscine avant d’aller dîner sur un marché tout proche, celui de Santa Ana et on commande des tacos de porc bibil avec une limonade bien fraîche.. C’était délicieux jusqu’à ce qu’on croque dans de la graisse bien visqueuse…

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: