Home > Colombia > 15th June – Dancing rumba in Cali, Colombia

15th June – Dancing rumba in Cali, Colombia

Julie and I hate going to big cities and especially Cali not having a lot of things to do and known for its cocaine influences we were a little nervous.

We got the bus from Popayan bus terminal around 1pm and didn’t arrive in Cali till 4pm. The journey is not as pretty as some we’ve had but there are a lot of Sugarcane fields, mile upon miles for sugarcane fields. On our arrival at the bus station in Cali which is quite huge, we got a taxi to Fredericos uncles (Carlos) house which was not easy to find as we had to call once for directions.

Once we arrived, we were shown around his house and then took us to a members club where he normally spends his time with friends. Swimming, using the sauna, playing billiards. We had a little bit of a swim and then had lightening so we got out. One of his friends suggested we do a dance class all for free, so Julie and I joined in a rumba dance which difficult but a lot of fun. My knee is not 100% so found it hard to do the turns. Julie kept laughing at me and also at herself, we had fun.

Chilled out a bit, I played billiard with Sebastian one of the sons of Carlos friends, really cool guy and when everyone left we left too.

Carlos took us to the apartment that we will be staying at in Cali, it was a very beautiful apartment, bed was very soft and comfortable, she had a Labrador called Samuel. We had a little something to eat and slept.

En français:

Rien de prévu ce matin donc on se la coule douce: grasse mat’, super bon petit dejeuner (chocapic, jus de maracuja, pain de mie et nutella).

On rend la chambre pour midi et on marche jusqu’à la gare routière. La, je laisse les sacs avec Kwasi et je vais faire les courses: des sandwichs, chips et snacks pour le trajet en bus et une bouteille de vin pour Carlos, l’oncle de Federico chez qui on va rester à Cali.

De retour, j’achète les billets de bus (enfin si on peut appeler ça un bus…) pour Cali, ça devrait nous prendre 3h.
Il fait bien chaud dans le minibus et on est les seuls touristes alors on en devient l’attraction phare.

Une fois arrivés à Cali, il nous faudra bien trente minutes pour négocier notre chemin dans le trafic. La gare routière de Cali est gigantesque et sur plusieurs étages, c’est pour ca qu’un monsieur va devoir nous emmener jusqu’à l’arrêt de taxi.

On monte dans le premier qui arrive car il semble avoir compris l’adresse. Et ben en fait pas du tout et il doit s’arrêter pour appeler Carlos. Il revient avec exactement la même information que je lui ai donné et quelques indications en plus. Il pensait que c’était au Sud et ben non c’était au Nord.
Quand on arrive enfinCarlos nous attend dehors. C’est jamais évident quand on ne connaît pas les gens chez qui on va dormir. Surtout que la, on ne va même pas dormir chez lui. Il nous fait faire le tour de son appartement et d’une chambre dans le même bâtiment et nous dit que ce serait mieux pour nous si on ne restait pas la car l ne trouve pas ça propre. À côté de certains endroits ou on a du dormir dans certains pays, franchement ça allait.
On décide de l’écouter et on met nos sacs dans sa voiture car il nous déposera chez un certain Socorro à deux cent mètres de la après un tour au club.
La aussi on ne comprend pas trop mais c’est pas grave on suit.

En fait, Carlos est membre d’un club privé, le genre de club qui a courts de tennis, piscine, sauna et classes en tout genre.
Après une heure de voiture, on descend et on se met dans l’ambiance avec une bière fraîche offerte. On fait aussi la connaissance de plusieurs de ses amis, tous anciens professeurs d’une université de Cali.

On profitera delà piscine mais pour un bref moment car un orage arrive et on nous recommande de ne pas être dans la piscine en même temps que les éclairs…
Du coup, ben on file au sauna mais moi ces trucs la j’ai du mal alors après dix minute dej sors histoire de respirer normalement.

On se rhabille et on rejoint la table des amis de Carlos et on grignotte avec eux pendant que Carlos accumule les allers retours au sauna.

À un moment, on suivra un de ses amis à un cours de danse et du coup Kwasi et moi s’essayons à la rumba pendant 6 danses pas plus, on a vraiment pas le rythme à côté de tous ces colombiens!

On ne repartira que du club vers 22h et Carlos nous dépose chez Socorro qui en fait est une femme et qui a un superbe appartement dans un complexe qu’elle a elle même dessine. On pense que Carlos et Socorro ont été mariés ou ensemble à un moment ou le sont peut être même toujours mais on ne sait pas trop.
En tout cas, nous avons été reçu comme des rois avec jus de lulo (un fruit inconnu pour nous européens) et snacks le soir, une chambre avec lit ultra confortable et salle de bain pour la nuit, un petit déjeuner colombien le lendemain matin et un déjeuner délicieux juste avant d partir pour l’aéroport. c’est d’ailleurs Carlos qui va nous y emmener.

Merci vraiment pour l’accueil, c’était génial!

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: