Home > Colombia, Ecuador > 10th June – Crossing into the Colombian jungle border from Ecuador

10th June – Crossing into the Colombian jungle border from Ecuador

One of the things we have been advised by blogs and travel guides is AVOID TRAVELLING IN COLOMBIA AT NIGHT, especially crossing the border at Tulcan. Julie and I were up at 6am to ensure we don’t get to our destination in Popayan- Colombia too late.

We grabbed a bus on the Panamerican highway in Otavalo (Ecuador) rather than from the Otavalo bus station because we could get straight buses to Tulcan and not going to Ibarra. The journey was 3hrs long to Tulcan, we took a taxi (shared with a Japanese girl travelling for 2yrs).

The border control didn’t take too long, checking out of Ecuador and into Colombia was fairly straight forward. From the Ecuadorian side, you have to walk across the bridge to Colombia.

20120614-191814.jpg

From the Colombian border we took a taxi to Ipiales in Ecuador. We didn’t like the look of the taxi driver, looked thuggish and tried to con us but we were not going to pay more. Paid 7,000 Colombian pesos between the three of us and he tried to get us to use a bus company to Popayan that was not recommended which we declined and he didn’t seem too happy about that.

The journey took longer than expected, everything we didn’t want happened. An accident on the road stalled us for about an hour with Julie looking sheepish and worried. I reassured her that it was not an attack on the bus, we finally got going and we arrived around 9:30 pm where we took a taxi to Park Life hostel.

En français:

Aujourd’hui c’est l’aventure, on traverse la frontière entre l’Ecuador et la Colombie. On a un bon bout de chemin alors on se lève à 6h car on ne voudrait surtout pas arriver de nuit en Colombie. On a lu beaucoup d’histoire sur le trajet que l’on va faire et on veut mettre toutes les chances de notre côté.

À 6h30, on quitte l’auberge et on marche jusqu’à la Panamerica. On se pose à un arrêt de bus et on attend qu’un bus marqué “Tulcan” s’arrête pour nous prendre. On n’a à Paine pose nos fesses sur le banc qu’un bus arrive, on met nos sacs à dos dans la soute et on garde nos sacs à ventre. Il est 7h, on devrait mettre trois bonnes heures pour atteindre Tulcan, la ville à la frontière Ecuadorienne.
Comme on est coté Équateur, c’est un peu plus sur alors je regarde un film sur mon iPad pour passer le temps.

On arrive à Tulcan vers 10h15. On a repéré une autre touriste dans le bus alors on lui demande si elle aussi traverse la frontière. Et comme elle répond oui, on lui dit que ce serait bien de prendre le taxi tous ensemble jusqu’à la douane écuadorienne. Le tarif est fixé à $3,50 pour les deux kilomètres qu’il y a à parcourir. Avant de monter dans le taxi, on change vite fait quelques dollars contre des pesos colombiens a un monsieur qui attendait l’arrivée du bus. Une fois arrivés, on fait la queue pour avoir notre tampon de départ.

Ensuite, on traverse le pont pour cette fois obtenir le tampon d’entrée en Colombie. Jusque la tout se passe bien.
Ensuite, on continue avec notre acolyte japonaise pour prendre un taxi jusqu’à la station de bus d’Ipiales. Le prix est aussi ici fixé à 7,000 pesos. On s’arrange avec le chauffeur pour payer en dollars, comme ça on se débarrasse de nos dernières pièces de dollars ecuadoriens.

20120614-191818.jpg

Une fois à la gare routière, 4km plus loin, on va au guichet de la compagnie Expreso Bolivariano. C’était recommandé sur plusieurs blogs alors on n’hésite pas, en plus le prochain bus pour Popayan part dans 20 minutes. Malgré quelques soucis pour payer (pas assez de cash entre autre), on a nos billets et on peut monter dans le bus, il est 11h30 et d’après l’assistant de bus le trajet devrait prendre 8 heures.

Déjà le bus part avec 20 minutes de retard, ensuite on s’arrête longtemps à Pasto. On fait un autre arrêt pour manger dans la cambrousse pendant presque une heure mais le pompon c’est quand on est bloqués pendant plus d’une heure à cause d’un accident. Autant vous dire que notre plan d’arriver de jour est plus que tombé à l’eau.

Pendant le trajet on a eu droit à trois films: ‘Unstoppable’, ‘The Shawshank redemption’ et pour finir ‘The Blind Side’.

Le bus nous dépose au bord de la Panamerica à Popayan dans les environs de 21h30. On trouve un taxi très vite mais il n’était pas très fut-fut ne trouve pas l’adresse tout de suite. Pas étonnant, notre hôtel se trouve sur la place centrale qui est fermée aux voitures!

Enfin, ne nous plaignons nous avons réussi à traverser une zone de la Colombie du Sud réputée pour régulièrement dévaliser les bus qui passent par là!

Une fois arrivés à l’auberge, super sympa d’ailleurs, ParkLife Hostel, on ne fait pas long feu.

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: