Home > Ecuador > 7th June – Standing in the middle of the equator, balancing an egg on a nail and sightseeing in Quito

7th June – Standing in the middle of the equator, balancing an egg on a nail and sightseeing in Quito

Happy birthday Vikki!

The weather wasn’t that great this morning, little bit of cloud so we decided against going to use the Teleferico (cable car) this morning as we wouldn’t see anything.

Jumped onto an electric bus (blue line) from Santa Prisca to Ofelia (the northern bus terminal for Quito at a cost of $0.25 USD)as we are going to see the equator at Mitad del Mundo. From here we caught a direct bus to Mitad del Mundo ($0.15 USD). It’s cheaper than doing a tour.

20120609-185241.jpg

Mitad del Mundo in Ecuador is supposed to be the middle of the world, there is a line within the complex that shows this is the middle of the world. The actual middle of the world is next door at Museo Inti-Nan where GPS reads between 00,00,00 and 00,00,04 latitude.

20120609-185222.jpg

So after paying $2 USD per person to enter the official complex for the middle of the world and taking photos where there is a monument with a globe made of stone at the top, we left and visited the Inti-Nan Museo ($4 USD) which was 240m away.

At this museum you get to do experiments that proves you are in the middle of the world and can also get your passport stamped confirming you have been in the middle of the world.

20120609-185250.jpg

Some of the experiments include, walking on the equator eyes closed and head tilted back, which was very difficult to do, balancing an egg on a nail (which I did and got a certificate) and the sink experiment where in the northern hemisphere water drains anti-clockwise, southern hemisphere clockwise and on the equator (middle of the middle) it goes straight down.

The experiments were fun, Julie was sceptical as she read in Wiki-travel it’s a con so she doubted everything. Also in the museum they showed us how the indigenous people lived and also how they shrunk the heads of their enemies or important people in their community.

20120609-185335.jpg

On our return to Quito we had a sandwich in the sun at a peaceful and picturesque 16th century plaza called Plaza Grande. Surrounding this plaza is a Catedral, Presidential Palace, City Hall and Archbishops palace. Julie was showing a lot of legs so we had more attention than usual. All of these monuments can be entered at a cost of course.

20120609-185348.jpg

One of the most impressive churches I’ve seen on this trip has to be the Iglesia de la compania also known as The Church of the Society of Jesus Christ which was built between 1605 and 1765. Is this Opulence or just madness as the 23 carat gold lamina is in every centimetre of the church. Worth the visit in my books. Photos are not permitted which is a shame :(.

20120609-185420.jpg

We then visited other plazas such as San Francisco where on the skyline we could see The virgin of Quito on the hill above the city and visited Plaza Santo Domingo, which also has a church an to the left of this plaza (with the church behind us) was Quito’s oldest street.

20120609-185440.jpg

Our last stop was Basilica del Voto Nacional on Calle Venezuela. Cost to enter is $2 but worth it as you get to see the whole of the city of Quito. We took a lift half way and I climbed a level but Julie was crazy and went two leeks up. The crazy thing about those levels is the steps are outside and you can see the ground, hell no am I doing that. We also went into the clock tower and after our tour went back to our hostel and enjoyed our first beer in 13 days. It went down too well.

20120609-185458.jpg

Julie and I went to party central called the Mariscal also known as the new town where there are lots of hostales but for the same price you get in a dorm you’ll get a nice room with private bathroom.

20120609-185530.jpg

We had dinner at a mexican restaurant, the fajitas went down a treat but portions were a little too big. One downside to this restaurant was the charge 12% tax and 10% service charge.

En français:

S’il avait fait beau, on se serait levé tôt pour prendre le “teleferico” et aller au sommet du volcan Pichincha qui borde Quito.
Mais comme le ciel est un peu couvert, on change de plan et on part directement pour Mitad del Mundo après le petit déjeuner.

Mitad del Mundo, ca veut dire “milieu du monde” en espagnol’ et c’est la que les scientifiques français ont prouvé l’existence de l’Equateur.

20120609-185320.jpg

Pour y aller, on prend un bus de ville direction le terminal Ofelia. De la, on attrape le premier bus qui part en direction ‘Mitad del Mundo’ et une heure plus tard, on arrive face à un énorme monument érigé par les français a l’emplacement de la mesure de la latitude 00’00’00, l’équateur

20120609-185228.jpg

Après avoir payé $2 pour entrer dans le complexe, on a pris les photos de la ligne, peinte en jaune sur le sol et on à pris les photos classiques du genre, un pied dans l’hémisphère nord et l’autre dans l’hémisphère sud ou bien en équilibre sur l’Equateur.

Mais en fait, on a fait ça que pour les photos car la vraie ligne, mesurée avec un GPS se trouve à 240m de la, dans le musée Inti Ñan. Pour y entrer, il faut payer $4 mais on a une visite guidée.

20120609-185256.jpg

En plus de quelques artefacts indigènes: une vraie tsantsa (tête rétrécie du peuple Shuar), des habitations, des totems, on a pu assister à plusieurs expériences qui prouve que la ligne de l’Équateur se trouve bien la. Bon, l’équateur mesure 25km de largeur alors pourquoi est-ce qu’il y a une différence? Et ben en fait, on se trouve au milieu du milieu.

20120609-185340.jpg

Et pour le prouver, on a lu l’heure avec le soleil, on a (tenté de) poser un œuf sur un clou, on a regarder l’eau s’évacuer sur la ligne (l’eau descend tout droit), au nord (l’eau descend en tourbillonnant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre) et au sud (et ben dans le sens des aiguilles d’une montre), on a marché sur la ligne les yeux fermés (c’est impossible car on n’a moins d’équilibre), on a fait des épreuves de force (on résiste mieux dans les hémisphères que sur l’Équateur)…. Bref, on a bel et bien été citoyens de l’Équateur (la ligne) pendant une heure environ.

Pour rentrer, on répondre un bus direction Ofelia puis un autre bus de ville duquel on descend à Plaza Marin dans le vieux Quito, le Centro historico.

20120609-185411.jpg

On commence la visite par rejoindre la fameuse Plaza Grande. Et en croquant dans nos sandwichs, assis sur un banc, on peut admirer la Cathédrale, le Palais Presidentiel, Le palais de l’archevêque et la mairie. C’est un superbe square dans lequel il fait bon s’assoir et regarder passer le temps.

20120609-185430.jpg

Après la pause, on marche jusqu’à la Iglesia de la Compaña, une église construite par les Jésuites. C’est une des plus belles églises de Quito, la façade est très décoré et l’intérieur encore plus. Quasiment toutes le surfaces sont recouvertes de feuilles d’or. Il a fallu 163 ans pour coller les sept tonnes d’or. Le résultat est entre l’exploit et la folie, vraiment. C’est vraiment trop doré à mon goût mais qu’est ce que c’est impressionnant. Dommage qu’on ne puisse pas prendre de photos…

20120609-185450.jpg

Ensuite, on a marché jusqu’à la seconde place de Quito, San Francisco avec ses pavés et son couvent, le complexe religieux le plus grand d’Amérique du Sud.
De là, on s’est rendus à la place Santo Domingo, la troisième plus important du Centro Historico. Et non loin de la, on a pu voir la plus ancienne rue de Quito, la Ronda.

Et pour finir la visite du Quito, patrimoine mondial de l’UNESCO, nous avons grimpé jusqu’à la Basilica del Voto Nacional. Une énorme église gothique construite au XIXème siècle. Les gargouilles gothiques ont été remplacées par des animaux des Galápagos et on peut apercevoir des armadillos, des tortues et autres animaux des îles.

20120609-185509.jpg

L’intérêt de visiter cette église, c’est le fait qu’on peut monter dans deux clochers, un beffroi et un clocher avec les horloges et les cloches. Au début, on a du marcher entre le plafond et le toit, donc au-dessus des clés de voûte, c’était impressionant. Kwasi ne ma pas accompagne tout en haut car pour aller dans le beffroi, il a fallu grimper un escalier en fer complètement ouvert au dessus des toits. J’avoue, je n’étais pas rassurée non plus.

20120609-185520.jpg

Une fois redescendus tout en bas, il nous a fallu que cinq minutes de marche pour atteindre notre auberge. Pour notre dernier soir, on a décidé de se faire plaisir et de boire une petite bière dans les hamacs sur la terrasse en regardant le soleil se coucher sur le volcan Pichincha.

Et pour le dîner, on a pris un taxi pour aller jusqu’à la partie New Town de Quito. On se serait cru dans n’importe quelle métropole d’Europe de lOuest ou d’Amérique. Il n’y avait que des bars, clubs, restos remplis d’expats, riches locaux ,et touristes. C’est donc la qu’ils se cachent…
On s’est posé dans un resto mexicain et on y a déguste des fajitas. On se prépare pour le Mexique dans un peu plus d’un mois.

Pour rentrer, on a pris un taxi dans l’autre sens.

Advertisements
  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: