Home > Argentina, Chile > 5th April – Viewing the big ice cube of Perito Moreno Glacier

5th April – Viewing the big ice cube of Perito Moreno Glacier

Left our lovely Erratic Rock hostel in Puerto Natales (Chile) to travel to El Chalten (Argentina) but stopping at Perito Moreno (Argentina) to see one of the most amazing things nature has to offer, the Perito Moreno Glacier or iceberg or ice cube.

Breakfast went down very easily and we were on a bus to our first stop Perito Moreno at 7am. Julie and I had to go through our almost daily rituals of crossing the Chile/Agentina border, so we got our passports stamped again whilst it snowed outside. My thoughts are with our Dutch friends Ruben and Loos, who are tackling The “W” at Torres Del Paine today and weather doesn’t look good. Hope they do a better job than we did.

20120406-191327.jpg

The two and a half hour bus ride brought us to Perito Moreno national park where we paid $100 ARS (£15) per person to enter the park and $70 ARS (£10) per person for the boat to see the glacier.

The Perito Moreno glacier is one of natures most impressive wonders.it’s a giant ice cube with a height of the glaciers averages around 70m and being on a boat standing next to it was magical. Once near it, you can hear the creaking or shifting of the ice but when it breaks and drops into the lake, WOW, it’s like the sound of thunder. You will be able to hear it from 100’s of meters away. The drop into the lake causes waves so boats are not allowed to get too close.

20120406-191350.jpg

After an hour or so of hanging around on the boat, the same bus that brought us here took us to the northern side of the glacier where we get to see a panoramic view. The ice stretched for miles upon miles, one of the ice broke but Julie an I failed to witness it and even more not able to take a photo of it.

20120406-191515.jpg

Argentina has a lot to offer anyone who seeks adventure or wants to witness some of the great things nature has to offer. It’s definitely a must visit country before you die, especially the Patagonia region. After the trip, the bus drove past Lake Argentina (the biggest freshwater lake in the country) and 50 miles later we were dropped off at El Calafate town where we boarded a bus trip to El Chalten.

20120406-191615.jpg

We arrived in El Chalten around 9:30pm and hopped from hostel to hostel trying to find somewhere to sleep. Eventually found one but they only had double rooms so had to fork out for it. El Chalten only has ONE ATM and its at the bus station.

En français:

On se réveille à 6h et on n’est pas seuls, une bonne dizaine de randonneurs partent pour faire le “W”.
Cette fois, c’est Bill, le propriétaire de Erratic Rock et Base Camp qui est fourneaux pour le petit déjeuner.
À 7h, une navette vient nous chercher et on va à l’entrée du parc Torres del Paine pour passer la frontière Chili/Argentine en core une fois. Quand on arrive au poste frontière de l’Argentine, on se retrouve dans une mini tempête de neige! On est bien contents d’avoir quitté le trek sinon on serait pris dans la neige nous aussi.

20120406-191312.jpg

Vers 11h, le bus fait une pause et je nous achète deux chocolats chauds pour la route. La vendeuse met des carrés de chocolat noir au fond de la tasse et ajoute du lait chaud, j’avais jamais vu ça. Je m’attendais à de la poudre.

On reprend la route direction El Calafate. On y arrive vers 13h15 et on va directement au Parque Nacional Los Glacieres pour aller voir le glacier Perito Moreno, l’un des rares glaciers du monde qui continue d’avancer.

20120406-191406.jpg

À 14h30, on embarque sur un bateau pour aller voir la face Sud du glacier. Ben oui, il est tellement énorme qu’il a deux faces. La bateau s’approche jusqu’à plusieurs centaines de mètres du glacier pas plus, pour éviter les accidents en cas de chute de glace. Le tour en bateau coûte A$70 et permet de voire glacier de face et aussi de prendre de belles photos.

La deuxième partie du tour consiste à emprunter les kilomètres de passerelles construites sur la péninsule qui fait face au glacier et qui d’ailleurs est parfois liée au glacier par un pont de glace. Le pont s’effondre à peu près tous les deux ans et la dernière fois qu’il s’est écroulé c’était il y a un mois!

Des passerelles, on a plusieurs points de vue sur le Perito Moreno et on peut aussi entendre les gargouillements d’eau et de brisage de glace. Le glacier avance de deux mètres avance de deux mètres tous les jours et du coup des centaines de morceaux de glace se détachent pour tomber dans le lago Argentina. Quand ça tombe, ça fait un bruit de tonnerre. À un moment quand on était sur le chemin du retour, on a entendu un bruit énorme et quand on s’est retourné pour voir le glacier, on a pu voir un géant iceberg flotter.
C’est vraiment quelque chose à mettre sur tout itinéraire d’un voyage en Argentine. L’UNESCO a d’ailleurs place le parc national en tant que site du patrimoine mondial.

On n’a pas pu rester longtemps sur les passerelles malheureusement car nous devons revenir à El Calafate pour prendre notre bus vers El Chalten.
Donc à 17h, on quitte le point de départ des passerelles et on reprend la route vers El Calafate.

On fait une pause à 20h dans une estancia classée monument historique, La Leona, pour y grignoter puis on reprend la route et on arrive dans la petite bourgade de El Chalten à 21h30.

20120406-191554.jpg

On a envoyé des emails pour réserver mais on n’a pas pu vérifier nos emails donc on ne sait pas si c’est bon. On se rend donc à la première adresse, c’est plein. Sur la route de la deuxième adresse, on trouve une auberge alors on demande si ils ont une chambre, complet aussi…
On va donc jusqu’à la deuxième adresse, tous les dortoirs sont pleins mais ils ont une chambre double de libre. On hésite à cause du prix mais en réfléchissant bien, marcher dans le froid et le noir avec nos maisons portatives ne nous tente pas trop alors on accepte.

Et finalement, on a eu raison, une chambre rien que pour nous avec une salle de bain rien que pour nous,c’est le bonheur.

On doit payer en pesos argentines mais on n’en a plus beaucoup alors on décide de retourner jusqu’à la gare routière ou se trouve le seul distributeur du village. Forcément, la gare routière est fermée avec le distributeur dedans! On retourne à l’auberge et on explique la situation. Au final, on paie moitié pesos moitié dollars.

On fait bouillir de l’eau pour nos soupes de nouilles et à 23h, on est crupés.

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: