Home > Argentina > 21st March – The cemetery in La Recoleta and getting to the gaucho country

21st March – The cemetery in La Recoleta and getting to the gaucho country

One of the must things to do in Buenos Aires is to visit the La Recoleta cemetery where Evita Peron is buried. We’ve been here for 3 days and not seen that so we took a walk down 9th of July avenue for about 30 mins and reached the cemetery.

This cemetery is for the rich people of Buenos Aires. Even though Eva was from a poor background her sister hi married a senator was able to afford to bury her here when her body was returned from Spain. The headstone is under the name of Duarte.

20120323-100040.jpg

From our visit we then grabbed a bus to Gaucho country called San Antonio de Areco. This town has a population of around 18,000 and located on the Areco River 113km northwest of Buenos Aires. The bus journey was comfortable and we had someone waiting for us when we arrived and took us to La Sofia ranch where we will be staying for one night.

20120323-100032.jpg

On our arrival we were told the horses were ready, which took me back a bit as I have not been on a horse since 2004 which I had a bad experience of the horse in front pooing on my leg so not been on one since.

This was a wonderful surprise from Julie as I thought we were going to another hostel. The house we are staying at is amazing, with acres upon acres of land.

20120323-100116.jpg

Got changed, met an Americn family who were staying at the house too l and jumped on a horse, I was a little nervous but tried not show it as I know horses feel it. The ground was muddy so it was slippery and had to control the horse so it doesn’t go to slippery bits. At some point my horse stopped and wanted to go back so the gaucho helped me drag it a little bit.

The sunset over the fields were amazing, it was soo picturesque and very gutted I didn’t have my camera with me to take advantage of this. Wow.

20120323-100302.jpg

At some point my horse slipped, his front legs doing the splits and I thought I was going to go down with it but kept my composure, didn’t slip and got him under control again. I was proud of myself as I don’t really like horses.

Had dinner in the evening with the American family who are also staying here. A very pleasant evening and then slept in our huge bed.

En francais:

Pas besoin de réveil aujourd’hui, notre bus pour San Antonio de Areco n’est qu’à 14h40.

On décide donc de passer la matinée à visiter de le cimetière de Recoleta. C’est là où Eva Peron est maintenant enterrée.
Quand on arrive dans le quartier de Recoleta, c’est le jour et la nuit avec notre quartier. On se croirait dans le XVIème à Paris.

20120323-100317.jpg

Le cimetière n’est d’ailleurs réservé qu’aux riches habitants de Buenos Aires et les familles ne sont vraiment pas contents d’avoir Eva Peron, celle qui a donné des droits aux travailleurs, avec leurs défunts.
Ceci dit c’est un cimetière qui vaut la peine d’être visité. C’est un peu leur Père-Lachaise avec Eva Peron, leur équivalent de Jim Morrison.
Sa tombe est la seule qui est fleurie. Il y a même des gens qui ont noue des petits rubans de l’église Senhor de Bonfim de Salvador.

Une fois la visite terminée, on retourne à l’auberge pour déjeuner et à 13h30 on part pour la gare routière de Retiro.

On achete nos billets avec la compagnie Chevallier et dans deux heures on sera dans le pays gaucho.

20120323-100020.jpg

Quand on arriver à la gare routière de San Antonio de Areco, si on peut appeler ça une gare routière…, un homme à un écriteau marque “Juli Davi”, bon ben ça dit être pour nous.

On monte dans sa voiture et il nous conduit jusqu’au village de San Andres de Giles, à 21km de là. Il nous dépose devant un building ou un bus est arrêté. Plusieurs pick-up arrivent avec des gens dans la benne. Ce sont des gens qui ont passe la journée à jouer les gauchos et maintenant vont prendre le bus pour Buenos Aires.

La propriétaire de l’estancia dans laquelle on va rester, Silke, nous souhaite la bienvenue et nous dit de monter dans un des pick-up. Et une fois, le groupe partis, nous voilà en train de rouler sur une route boueuse à souhaits.

20120323-100052.jpg

Quand on arrive à la Sofia Polo, on découvre un bâtiment blanc qui contient une chambre, un salon, une salle à manger et une cuisine. On fait la rencontre des autres hôtes, une famille de riches américains. Notre chambre est dans le batilentprincipal. C’est un via bonheur d’avoir une chambre rien que pour nous avec notre salle de bain. Le tout est décoré simplement mais rustique pour recréer l’ambiance ranch argentin.

À peine on a posé nos sacs que Silke nous dit que nos chevaux sont prêts. Ok, on se change et on y va. Bête comme je suis j’ai laisse mes chaussures à Buenos Aires et je n’ai que les tongs avec moi, la honte!
J’ai donc droit à porter les belles bottes en cuir de son mari, Carlos Antin, un joueur professionnel de polo, la classe!

20120323-100336.jpg

On sera cinq à se balader au milieu des champs, Mary et sa fille Eva, Kwasi et moi, et Oscar, celui qu’ils appellent le groom. Comme tout est gadouillou, on ne peut que marcher mais la balade est vraiment sympa. On assiste à un coucher de soleil incroyable. Qu’à,d la nuit commence à tomber on fait demi-tour.

Quand on arrive le dîner est prêt: brochette d’agneau en entrée (j’ai mange les légumes et Kwasi la viande), cannelloni aux épinards en plat principal et dulche de leche (en pâte) avec fromage en dessert. Les américains ont même commande du vin et partage et avec nous, sympa!

On termine de manger vers 22h30 et on ne fait pas long feu après.

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: