Home > Brazil > 14th March – Comfortable and scenic journey from Rio to São Paulo

14th March – Comfortable and scenic journey from Rio to São Paulo

Waking up on Helene and Nic’s sofa bed in Rio, was the best present I could have been given at that time. It was just like having our own private room. I think the stress I’ve been feeling lately is because of the pressure we put on ourselves about how unsafe Brazil is.

20120315-135116.jpg

Left their flat in the morning and grabbed a bus to Rodoviadia where we bought a bus ticket to Sao Paulo. Cost of ticket was R$ 85 a little bit expensive but the buses are very comfortable. When the bus finally arrived and we were leaving it was sad as Rio is a great place and seeing Christ the redeemer on the other side of town still gave me goose bumps.

The journey to Sao Paulo was easy, comfortable and scenic. We arrived around 5pm bought our onward journey to Foz do Iguazu and jumped into a taxi to Frederico’s dads apartment at a cost R$ 50 (£18).

20120315-135130.jpg

Frederico is Julies sisters boyfriend and his dad lives here so we are fortunate to have a place here to stay and avoid paying for a hostel. It’s also nice to have some privacy, something I’ve been craving for a while. The apartment is beautiful and very lucky to be here. Thanks Frederico.

We met Fredericos dad, spoke to him for a bit and dinner at the house an slept on the comfortable beds. Really needed this break.

En français:

Nicolas est déjà parti bosser quand on se réveille. On se prépare puis on part vers les arrêts de bus pour trouver notre carrosse pour aller jusqu’à la gare routière de Rio. On doit attendre un bon moment avant que le bus 128 s’arrête dans la rue. On galere à grimper dedans avec nos sacs mais après ça aucun problème. On arrive à la Rodoviàra
Novo Rio 40 minutes plus tard.

Quand on arrive aux guichets on voit que le prochain bus pour São Paulo part dans quinze minutes, parfait. On achète nos billets, puis on va trouver de quoi boire. On a déjà acheté des petits pains frais dans Rio.

20120315-135104.jpg

Notre bus arrive en retard et on ne quitte Rio qu’à 10h10 alors qu’on devait partir à 9h30. Les bus est à deux étages et nos sièges sont jeux tout en haut, tout devant! En plus, ils nous donne un jus et des petits biscuits. Franchement, l’Europe devrait s’inspirer de leur système de bus!

On fait une pause vers 13h puis on reprend la route peu de temps après. Il y a quelques embouteillages et de la pluie donc on n’arrive pas avant 17h30.

Une fois à la gare routière de São Paulo, on va à la billetterie pour acheter nos billets pour le bus de nuit direction Les Chutes d’Iguaçu, sans doute les plus belles au monde. On a le choix entre bus avec couchettes grand luxe pour R$213 ou un bus comme celui qu’on vient de juste de prendre pour R$92. Devinez lequel on a pris?
Le moins chère évidemment, on arrive très bien à dormir de jour sur 6 heures de trajet donc les 15 heures qui nous attendent ne nous font pas peur, au contraire!

Ensuite, on prend un taxi (à São Paulo, c’est plus sur) et les embrouilles commencent quand le chauffeur met le compteur en route puis sort de la voiture pour papoter. Ensuite, il ne connaît pas l’adresse ou on veut aller donc il passe des coups de fil pour trouver, fait plusieurs pauses, etc… Au final on en a pour R$50 jusqu’à l’appartement du père de Federico, le copain de la sœur Emmanuelle.

20120315-135138.jpg

Quand on arrive devant la grille, il faut montrer patte blanche puis passer un sas et arriver jusqu’à troisième garde de sécurité qui nous fait monter dans l’ascenseur.
Arrivés au troisième étage, il n’y a qu’une seule porte. On sonne et la femme de ménage nous ouvre et la, c’est le choc. Après 7 mois d’auberge de jeunesse, de dortoirs de salles de bains communes, de toilettes infâmes, nous arrivons dans une mini version du château à de Versailles au troisième étage d’un immeuble de luxe, incroyable. Et quand on regarde par la fenêtre de l’une des nombreuses chambres qui nous servira de “dortoir”, on aperçoit terrain de basket et piscine!

Plus tard, Didier, le père de Federico appelle pour savoir si nous sommes bien arrivés. Et il nous annonce qu’il a un dîner à l’extérieur et que du coup la femme de ménage va nous faire à manger: du bœuf et des légumes! On n’en croit pas nos yeux!

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: